top of page
Rechercher

Approche holistique - thyroïde, pancréas, insuffisance rénale, et cataracte, comprendre les mécanismes

 ✅️ J'aimerais vous parler aujourd'hui d'un cas très intéressant sur lequel nous avons travaillé.


Il s'agit d'un chien de 14 ans, sous traitement pour de l'hyperthyroïdie, une insuffisance rénale, et de la cataracte. Quand je dis traitement, j'entends par là trois médicament distincts qui ont pour objectif d'empêcher l'œil de développer ce voile épais. D'empêcher la thyroïde de produire trop d'hormone. Et de forcer les reins à travailler plus fort (diurétique).


Personne ne s'était demandé pour ce chien pourquoi il présente ces trois symptômes. Et la médecine allopathique a simplement pris le parti de traiter trois zones du corps séparément, plutôt que de comprendre le fonctionnement du corps au complet.


Ce que le corps essaye de dire ici, c'est pourtant important:


"Mon pancréas n'arrive plus à gérer les glucides"


Il est fatigué. C'est un diabète qui a débuté. Aux prises de sang pourtant, pas de sucre excessif dans le sang me direz-vous.


Evidemment! C'est parce que la thyroïde est venue prêter main forte à l'organisme. Les différentes parties du corps communiquent.


En effet, l’hyperthyroïdie est la réponse de la thyroïde lorsque le pancréas est débordé. Elle envoie par ces hormones en excès un message aux cellules:


"Brûlez plus vite, consommez plus vite, parce qu'on ne peut pas garder tout ce sucre dans l'organisme au risque de faire de l'acidose. Le pancréas n'y arrive plus. Le système lymphatique essaye de son côté de récupérer tout ce sucre en catastrophe pour l'envoyer dans les reins, et l'évacuer par les urines. Mais les reins fatiguent eux aussi. On leur en demande bien trop. Les reins sont en burn out!"


De son côté, le système lymphatique fait des tours et des tours dans l'organisme pour continuer son travail de nettoyage, tout en conservant une partie de sucre que les reins ne sont pas encore prêts à accepter. Dans cette course effrénée, les yeux qui sont nettoyés, comme tout le reste du corps, constatent que ce sucre qui s'amasse, avec l'action des UV, risquerait de générer une ulcération et d'entraîner la cécité. De ce fait, il place un voile opaque sur l'oeil, pour le protéger. C'est la cataracte. Une réponse temporaire en attendant que les reins, le système lymphatique, et tous les autres, parviennent à gérer ce sucre qui stagne, et génère de l'acidité, de tous côtés.


Quand on comprend ce qu'il se passe ici dans le corps, on réalise alors que les médicaments actuellement prescrits:


1. Empêchent la thyroïde d'accélérer le rythme de combustion cellulaire alors qu'elle essaye par ce biais de compenser la défaillance pancréatique et d'aider la situation.


2. Empêchent l'œil de se défendre. On ne comprend pas que les yeux font une cataracte pour éviter une ulcération potentielle.


3. Forcent les reins à travailler plus, alors qu'ils sont en burn out (et expriment déjà le fait qu'ils risquent de lâcher).


Dans tout cela, le vétérinaire ne s'est pas demandé ce qu'il se passait dans le corps de ce chien.


Il ne voit pas que le pancréas est fatigué, parce qu'il ne voit pas de taux de sucré élevé dans le sang. Il ne comprend pas le phénomène de compensation de la thyroïde pour rééquilibrer ce taux). Et de ce fait, il ne regarde pas ce que ce petit chien mange, et ce qui pourrait aider son corps à fonctionner naturellement.


C'est là toute la différence entre la médecine allopathique, et la naturopathie.


En naturopathie, on se questionne sur les fonctionnements de chaque organe et sur les interactions entre les différentes parties du corps, afin de décoder l'origine d'un déséquilibre et ramener cet équilibre, plutôt que d'empêcher l'expression de symptômes qui sont souvent des phénomènes compensatoires qui ont pour but d'aider.


Julian par son action a pu fournir l'énergie nécessaire aux reins pour tenir bon. Il a pu encourager le pancréas à reprendre des forces. Ce qui naturellement, devrait apaiser la thyroïde. Après quoi les yeux pourront cesser de ressentir le besoin de se défendre.


Pauline de son côté peut maintenant mettre en place un programme d'alimentation holistique pour ce chien, afin de s'assurer que son apport en glucide et autres nutriments soit équilibré et favorise une combustion optimale. Le but étant que le glucose ingéré devienne gérable pour le pancréas.


Dans un mois, nous avons encouragé la référente de ce chien à retourner chez son vétérinaire pour évaluer la nécessité de continuer un traitement si lourd, ou non, au regard des résultats qu'elle obtiendra par notre intervention.


Dans notre travail aujourd'hui, il y a de la communication animale, de la radiesthésie, du magnétisme, de la prière, du rééquilibrage alimentaire. Mais il y a aussi indéniablement de la naturopathie.


Passez une bonne soirée!



✅️ +13523005682 (Whatsapp)






111 vues0 commentaire

Comments


bottom of page