top of page
Rechercher

Douleurs ovariennes chez la jument, douleur de reins chez tous les chevaux - comprendre le déséquilibre postural



Regardez le dessous du ventre. Photo de gauche, on voit toute l'inflammation de la gaine lymphatique. Le corps travaille dur pour lutter contre une piro. Le cheval a 40 de fièvre. Des reins sont bloqués, il remonte la croupe et place les postérieurs sous lui pour se soulager.

Photo 2 à droite quelques jours post séance: la gaine lymphatique sous le ventre est redevenue normale. L'arrière main s'est libérée et la ligne de dos du cheval, au lieu vers la droite, dessine une courbe qui au contraire descend légèrement.

Souvent en dressage, lorsque vous travaillez à rassembler votre cheval et à l'équilibre sur l'arrière main, si votre cheval ne peut pas, ce n'est pas nécessairement parce qu'il n'a pas compris, ou que vous demandez mal, ou qu'il n'a pas les muscles pour comme on entend parfois. Mais c'est bien parce que l'arrière main est verrouillée, en défense contre une douleur rénale.

Une posture similaire est observée chez les juments qui présentent des douleurs ovariennes. Ce sont la radiesthésie et la communication animale qui permettent de faire la différence entre les deux. Les douleurs ovariennes se travaillent également très bien en soin.

En espérant que ce partage vous soit utile, passez un très beau dimanche !

41 vues0 commentaire

Comments


bottom of page