top of page
Rechercher

La vision des chevaux n'est pas la nôtre. Indulgence au quotidien !




Pensons un instant à toutes les fois où on s'insurge du comportement de nos chevaux, de leurs choix qui nous paraissent absurdes...la peur du sac plastique qui nous agace, la flaque dans laquelle ils n'osent pas passer, la porte qu'ils ne trouvent pas où dont ils ne comprennent pas le fonctionnement etc...

On n'oublie que lorsqu'on amène des carottes, ils ne les voient pas, ils les sentent. Tant et si bien que lorsque nos mains sont vides, ils nous reniflent de partout pour voir s'il y en aurait d'autres. Si une carotte est laissée par terre, au milieu d'une route, ils ne la verront pas et n'iront pas la manger, à moins qu'on les invite à mettre leur nez dessus...pour nous c'est pourtant évident! Comment louper ce truc orange au sol?

C'est oublier que la quasi totalité des chevaux voient tout leur environnement avec un filtre sépia...  

Et combien de fois certains passent dans des zones que l'ont croit être des zones de pénombre alors que pour eux il s'agit d'espaces totalement noirs...et ils y vont, nous suivent malgré tout, pour nous faire plaisir...

S'ils font des choix étranges, s'ils ont peur de choses anodines...c'est bien parce que nous avons une qualité de vision qu'il ne peuvent même pas imaginer avoir ! Patience et indulgence au quotidien sont donc de mise !

5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page