top of page
Rechercher

Le top 10 des différents types de trouble de la vue évoqués par les animaux




Voici le top 10 des différents types de trouble de la vue évoqués par les animaux:

TYPE 1: La vue floue bilatérale ou d'un oeil, ces animaux vont tendance à être sur l'oeil quand quelque chose d'inhabituel se produit ou qu'un objet en mouvement n'est pas facilement identifiable. Ils peuvent aussi avoir tendance à reculer quand on s'approche d'eux et peuvent être difficile à "attraper". Cela peut être de naissance, ou arriver avec l'âge, et être associé dans certains cas de glaucomes ou cataractes en formation.

TYPE 2: Une vue opaque, souvent foncée. Ces animaux là voient comme s'ils avaient des lunettes de soleil en permanence. Cela fausse leur notion des distances. Ce phénomène est souvent accompagné de désordres gastriques. Les animaux en question peuvent être réticent à entrer dans des lieux sombres (coffre de voiture, maison, box, hangar, forêt etc.) mais voient correctement en plein soleil. Ils ne sont pas du tout à l'aise à la tomber du jour. Il vous suffit de porter des lunettes de soleil partout à toute heure et toute l'année pour voir comme eux.

TYPE 3: Une image instable (qui saute) ou l'impression de 2 images qui se superposent. C'est souvent un trouble de naissance. Dans l'ensemble, ces chevaux là ont un rapport à l'environnement sans peur particulière, mais ils font des choix étranges: ils ne trouvent pas une porte. On du mal à se placer par rapport aux objets qui les entourent. Ils marchent exactement là où il ne faut pas etc. On les qualifient souvent de "maladroits".

TYPE 4: La notion des distances qui erronées. Ce trouble visuel peut être associé ou non au type 2. La notion de distances chez ces animaux est altérée. Ces animaux là peuvent vous rentrer dedans parce qu'ils vous pensaient plus loin. Parfois, ils pensent que c'est vous qui les avez percuté (ou leurs congénères) et se fâchent. Chez les chevaux, des conflits à l'obstacles sur les distances peuvent soudainement apparaître. Un changement alimentaire chez ces animaux est indispensable pour régler le souci.

TYPE 5: Une vision difforme des objets avec la sensation que tout ce qui est verticale peut basculer et tomber. Ce phénomène ce produit principalement chez les chats. Ils peuvent dans ce cas craindre les portes qui s'ouvrent, y compris les portes de four. Ils sont à l'aise avec vous lorsque vous êtes assis ou allongés, mais il paniquent dès que vous êtes debout. Ils peuvent avoir peur de barreaux verticaux (sèche linge, rambarde des escaliers) et se tapissent pour finir par détaler lorsque vous traversez une pièce. Plus vous êtes grand et plus ce phénomène de bascule de l'image verticale est important. Ce trouble visuel est souvent consécutif à un choc sur la tête.

TYPE 6: Une réduction du champ de vision sur les côtés ou sur l'arrière. Ces animaux ont tendances à devenir agressif car ils ont le sentiment que leurs congénères, ou nous, apparaissons dans leur champ de vision de façon subite, comme un lion tapis dans l'ombre qui bondirait pour aller sauter sur sa proie. Ce phénomène apparait en raison d'un défaut de vascularisation de l'oeil. Les animaux ne naissent pas avec ce type de trouble. Avec ces animaux, mieux vaut les approcher de face. Et toujours leur parler lorsqu'on est derrière. S'il s'agit d'un cheval, en balade, ils aiment avoir un cheval de confiance derrière eux. Ou pas de cheval du tout s'ils n'ont pas confiance dans leurs congénères. Pour les seller, il faut les prévenir au risque qu'ils sursautent. Pour regarder latéralement, ils tournent beaucoup la tête d'un côté et de l'autre.

TYPE 7: Une réduction du champ de vision au-dessus d'1m. Cela provient du même défaut de vascularisation que décrit dans le Type 6. Ces animaux ne voit pas ce qui arrive au-dessus d'eux. Garder les mains basse les aide à être plus sereins. Ils sont plus à l'aise avec les enfants qu'avec les adultes dont ils ne voient pas le visage. J'ai souvenir d'un cheval qui demandait pourquoi certaines personnes n'avaient pas de tête.

TYPE 8: Une réduction du champ de vision en dessous d'1m. Pour les mêmes raisons de souci vasculaire que les type 6 et 7. Dans ce type de cas, les animaux peuvent marcher avec hésitation, toujours craindre de se cogner dans quelque chose, être perturbé par le changement de type de sol (passer d'une route à l'herbe, de l'herbe à un chemin de terre). Ils trouvent beaucoup plus de confiance dans une carrière. S'ils marchent dans l'eau, ils s'en trouvent surpris. Ils n'éviteront pas la flaque mais en sortiront paniqué parce qu'ils ne s'y attendaient pas. Si vous jetez une carotte au sol devant eux et qu'ils la cherchent à l'odorat, c'est qu'ils font partie de cette catégorie.

TYPE 9: Une incapacité à dissocier le vert et le bleue, ou à dissocier le rouge, le rose, le orange et le violet, ou à dissocier le blanc, le jaune et le marron. En soit cela n'est pas un handicap. Mais c'est une phénomène régulier. Ces animaux-là on tendance à beaucoup utiliser leur nez et à tout goûter, car il est plus compliqué pour eux de discriminer la composition de quelque chose visuellement.

TYPE 10: Un point au milieu de l'image (noir ou blanc) et l'impression que l'image se rétrécit. Cela se produit généralement avec l'âge dans le cadre d'un dégénérescence génétique. Le point augmente de taille. Il est généralement rapidement visible de l'extérieur à l'osculation.

Tous ces troubles visuels sont détectables en séances et peuvent être travaillés efficacement par Julian lors des séances.

J'espère que cet article vous aura été utile!

Passez une bonne soirée!

+13523005682

103 vues0 commentaire

Comments


bottom of page