top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurGenny K

Comprendre les troubles immunitaires

Il y a longtemps que je voulais parler des troubles immunitaires Voici le bon jour pour le faire!

C'est un sujet qui revient tellement souvent en séance...

On aurait tendance à penser qu'un déséquilibre immunitaire vient d'un système immunitaire faible. Mais en vérité non Dans la plupart des cas, un déséquilibre immunitaire vient d'un système immunitaire très actif, mais qui a beaucoup trop à faire.

Beaucoup trop à faire parce qu'un foyer bactérien s'est installé dans l'organisme dont il a la charge, et que le système immunitaire n'a pas les moyens seul d'évacuer ces fauteurs de troubles bactériens, et qu'à défaut, il doit les garder sous contrôle, et les empêcher de se reproduire ou de se répandre dans l'organisme. Et ça, c'est tout un travail!

Ca peut être une borreliose, qui devient une famille de borellioses. Une piroplasmose. Une leptospirose. Une lechmaniose. Un herpès. Et tout autre foyer bactérien de ce type dont le corps devient ce qu'on appelle "porteur". A savoir qu'on sait qu'un échantillon est présent, qu'il est sous contrôle, mais que si le contrôle est perdu, cela peut se répandre et s'exprimer.

Pour limiter cette prolifération bactérienne, on pourrait croire que les antibiotiques sont la solution. Malheureusement, des études ont montré que ces bactéries tristement intelligentes se cachent dans les biofilms pendant que l'antibiotique est administré. Elles patientent gentiment, puis ressortent quand la voie est libre. Et les antibiotiques font de tels dégâts sur le système digestif et le système lymphatique sur le moyen terme qu'ils doivent vite être arrêtés.

Le système lymphatique, il en a du travail... Son rôle est de nettoyer le corps de ses déchets grâce au foie en partie, et aux reins surtout qui permettent par les urines l'expulsion de ces déchets. Dans le cadre d'un trouble immunitaire, le système lymphatique doit non seulement évacuer les bactéries qui parviennent à être neutralisées par les globules blancs, mais en plus de cela, lorsque ces bactéries meurent (parce que oui, comme nous, elles ont un cycle de vie, naissent, vivent, se reproduisent, puis meurent), elles relâchent dans l'organisme toutes les toxines et parasites dont elles s'étaient nourries. Ce qui donne souvent lieu à des crises de piro, ou crises de lyme, comme on les appelle.

Dans ces phases de crises, les toxines sont nombreuses et prolifèrent. Les reins sont débordés. Le système immunitaire crée alors souvent des voies d'évacuation parallèle en urgence: un abcès, ou une sortie par les pores de la peau, ce qui entraîne des démangeaisons et conduit d'ailleurs le cheval à se gratter abondamment. Le taux d'acidité de l'organisme monte en flèche. Le sang s'épaissit. Les insectes sont attirés, parce qu'ils y trouvent à manger...et souvent, on les accuse de beaucoup de maux dont ils ne sont pas tant responsables. Ce sera l'objet d'un autre article.

De nombreux symptômes peuvent naître de ces situations de troubles immunitaires. De la fourbures, aux ulcères, en passant par les uvéites et l'emphysème, les tendons qui lâchent, l'arthrose prématurée qui elle-même amène le cushing. Et j'en passe !

Mais alors, comment aider nos animaux, lorsque ce souci se produit ?

La première chose à avoir en tête, c'est d'aider les reins. Et aider les reins, cela veut dire avant tout: ne pas leur donner de travail en plus!

C'est pour cette raison qu'on vous dit: pas de CMV... Au bout d'une semaine votre animal a reçu plus qu'il ne peut stocker. Le foie s'encrasse, et envoie le tout dans les reins ne sachant plus quoi en faire. Les reins avaient pourtant déjà tant à faire... Pour les mêmes raisons Pauline fait la police aux les additifs dans les aliments industriels. Elle va vous dire de refuser les luzernes qui comportent de la glycérine, toujours pour que le foie n'ait pas cela en plus à gérer... Elle va vous aider à vérifier la qualité de l'eau. Qu'elle soit translucide, sans toxines, mais aussi sans pesticides, sans excès de chlore. Parce qu'on en revient toujours à la même chose... Le système lymphatique a déjà beaucoup à faire!

Souvent vous nous dites: oui mais les autres chevaux boivent la même eau ou mangent la même chose que mon cheval et n'ont pas de problème! Et à cela je vous réponds toujours: leur système immunitaire n'a visiblement que ça a gérer dans leur cas...mais pour votre cheval, il en est autrement...il a beaucoup à faire et ne peut pas se permettre de se rajouter des tâches en plus.

C'est pour cette même raison que lorsque vous êtes un humain porteur de l'herpès, c'est quand votre corps lutte contre le virus de la grippe ou contre les microbes qui ont généré votre angine, que l'herpes qui était tout ce temps sous contrôle se dit "youpiiii c'est la fête, je peux recommencer mes bêtises". Puis une fois votre grippe finie, le système immunitaire retourne chercher l'herpès et le remet dans sa cellule. Le système immunitaire ne peut pas tout faire en même temps.

Julian de son côté par ses séances va lui fournir une énergie supplémentaire incroyable pour permettre le multitasking et lui donner plus de puissance. C'est bien le but de ces séances. Il va aussi booster les agents réparateurs à un niveau local pour accélérer une régénération tissulaire par exemple.

Mais pour que tout ce processus se passe au mieux, vous devez faire en sorte que le corps n'ait pas de "charge en trop", liées à l'environnement.

Parfois, vous pouvez être tentés de "drainer". Mais qu'est-ce qu'un drainage ? C'est un principe vraiment étrange qui veut qu'on administre des plantes qui vont saturer les reins et saturer le foie pour les obliger à se vider complètement, comme saturer une éponge pour que tout en ressorte lorsqu'on presse dessus. C'est un concept sur un plan préventif qui tient la route. Mais pas en situation difficile en revanche. Car le foie et les reins sont mis encore plus en difficultés. Et sur un cas d'insuffisance rénale ou hépatique, ce qui correspond aux reins ou au foie qui disent "je baisse les bras, je peux plus fonctionner, faites sans moi"... drainer est bien la dernière chose à faire.

Dernièrement, Pauline et moi-même vous conseillons sur la base de certaines plantes à l'action ciblée, ou certaines huiles essentielles qui créent un environnement que les bactéries ne supportent pas, ce qui est une invitation à ce qu'elles partent d'elles-mêmes. C'est une approche qui semble vraiment aider.

Et de mon côté, sur un plan émotionnel, je fais en sorte que votre animal soit le plus en paix possible, afin que son énergie vitale ne soit pas dispersée par le stress, ou les émotions négatives, ou les traumatismes du passé.

On ne rentre pas toujours dans tous ces détails lorsqu'on vous conseille des choses. Parfois, vous pouvez avoir l'impression que l'un des éléments est facultatif. Mais tout ce qui vous est préconisé a un but précis.

Julian et moi avons l'intention d'écrire un livre sur la santé. Je continue de mûrir mon approche et les chapitres à aborder. Tous ces points seront évidemment détaillés. Mais il m'a semblé important de vous transmettre ces premiers éléments, pour être certaine que vous soyez à fond, à nos côtés, dans ce processus de guérison. C'est toute une logique à adopter pour des résultats durables. Une logique que je vous recommande d'avoir pour votre santé à vous aussi d'ailleurs

Passez une belle soirée!

---------------------------------

Vos prises de RDV se font sur www.julian-genny.com et je recommande l'option "bilan de santé + soin" pour que je puisse vous expliquer le détail de ce qu'il se passe dans la situation de votre animal, en parallèle du travail de Julian en soin et des recommandations de Pauline

Pour poser vos questions, écrivez-nous sur whatsapp au +1(352) 300-5682


302 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page