top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurGenny K

Communication Animal en Aquarium

J'ai démarré avec ce gros lézard qui avait quelques demandes à formuler. C'était une CA en direct, il s'est retourné et m'a regardé droit dans les yeux pendant tout l'échange.

Il m'a dit de suite qu'il était heureux de bénéficier d'une nouvelle vitre parce que celle d'avant n'isolait pas assez du son. Il se sent plus au calme.

Il s'est plaint d'être trop exposé au soleil, même si la baie vitrée a été créée pour lui permettre de la lumière naturelle, il voudrait choisir plus naturellement s'il s'expose ou non. Il m'a expliqué qu'il se décolore à cause de cela. J'ai vérifié du coup sa couleur naturelle et je confirme (photo 3 à l'appui).

Je me suis inquiétée du peu d'espace dont il dispose mais il m'a rassuré sur le fait qu'il a un plus grand parc de repli en dehors de ses heures d'exposition. Il passe par une trappe. Il a aussi expliqué que le soigneur arrive en ce moment à 7h25 pendant les périodes de fête au lieu de 7h pour le petit déjeuner et ça le contrarie beaucoup. Il a expliqué aussi qu'il utilise une brosse en métal pour le gratouiller qui lui plaît beaucoup.

Il a demandé également à ce que ses griffes des pattes arrières soient coupées parce qu'il ne peut pas les utiliser correctement à cause de cela. J'ai vérifié en photo (photo 4) et je comprends ce qu'il veut dire. Il lui faudrait un parage.

Il m'a aussi demandé pourquoi sa langue impressionnait tout le monde. Je lui ai expliqué qu'elle est très différente de la nôtre.

Je ne l'ai pas trouvé très heureux et résigné. Cela m'a contrariée. Et je n'ai pas pu le remercier de s'être confié, l'agitation du lieu nous a déconnectés sans qu'on le veuille. Pauvre petit bonhomme.

J'ai poursuivi ma route pour consulter d'autres animaux de ce lieu de captivité pour avoir leur avis.

Des espèces habituellement en danger constant dans les grandes eaux étaient très très heureuses d'être là, en sécurité, c'était émouvant. C'était le cas de ce petit couple de poissons bleus, qui vivait leur vie dans cet aquarium comme dans un petit paradis. (Photo 6)

Perturbée d'avoir deux sons de cloches si différents, j'ai décidé d'interroger l'ensemble des animaux, pour que chacun puisse donner son avis.

L'un d'eux a eu une réflexion qui m'a fait mal au cœur: "on n'est pas sûrs de survivre en mer tu sais, c'est tellement sale aujourd'hui, c'est pas plus mal ici" je me suis imaginée vivre dans un monde où l'air est tellement pollué, qu'être enfermée dans une maison avec un filtre à air me semblerait presque plus agréable et sécuritaire. Et là je me suis dit....mais que fait on de "leur monde"...

Plus loin j'ai bavardé avec les piranhas, qui eux étaient extrêmement heureux de vivre dans cet environnement où ils sont nourris en permanence. Ils ont expliqué que pour eux la nourriture est absolument essentielle et que ne pas avoir à stresser pour la trouver, ni à se battre avec les voisins, est un soulagement indescriptible. Mon passage chez eux m'a mis un peu de baume au cœur. (Photo 7)

La grande catastrophe c'était pour les raies en exposition dans un petit bassin, exposées au bruit et aux cris des gamins, avec autorisation d'être touchées. Je ne m'étalerai pas... (Photo La raie qui change de couleur pour se fondre dans le sable fait pourtant bien passer son message...

Et contre toute attente, comble du bonheur pour les étoiles de mer, qui aime particulièrement le contact de la vitre, bien plus agréable que le contact de n'importe quel rocher. Elles sont aussi très contentes d'avoir une température d'eau constante, et de ne pas avoir à se décrocher pour aller s'accrocher ailleurs selon les courants. Car c'est quelque chose qui les fatigue beaucoup et qu'elles ont le luxe de ne pas avoir à faire ici. Pour l'étoile de mer c'est donc le paradis aussi. (Photo 9)

J'ai consulté ensuite les méduses, pour avoir leur avis sur la situation. Elles n'étaient pas si mal, mais vexées de ne pas avoir bénéficié d'aménagement de leur espace comme les autres. Parce qu'elles n'ont pas de visage et d'expression faciale, leurs émotions ne sont pas autant considérées, et de ce fait les jolis rochers et les belles plantes dont les autres bénéficient n'ont ici pas été introduits. Elles m'ont aussi fait découvrir qu'elles voient à 360 degrés, comme si elles disposaient d'yeux partout. Elles sont finalement celles qui auraient le plus besoin d'agrément visuel. (Photo 10)

J'ai alors questionné la tortue de mer et sa préoccupation a de suite été de me dire qu'elle ne sait pas où mettre ses œufs si elle doit pondre. J'ai pu la rassurer sur le fait que l'autre tortue semblait être une femelle aussi et qu'elle ne devrait pas avoir ce souci. Ça semble l'avoir rassurée... (Photo 11)

J'ai alors consulté les requins...à la fois très satisfaits de ce qu'ils mangeaient et très contrariés de ne pas avoir à chasser pour manger. C'est leur passion, leur but de vie, traquer toute la journée. Leur souci était donc principalement le manque d'objectif dans la vie devant une nourriture trop facile à obtenir. Couplé à un manque d'espace évident. (Photo 12)

J'ai pu prendre le temps d'échanger sur tout ça avec mon petit garçon de bientôt 5 ans. Je lui ai demandé s'il pensait qu'ils étaient heureux à chaque fois, il a su dire non quand c'était non et oui quand c'était oui. De quoi nous donner envie de redevenir enfant. Je lui ai appris à leur dire je t'aime et de mon côté, je leur ai dit pardon. En tant que maman, je peux expliquer à ce petit bonhomme qu'on doit trouver des solutions pour eux dans le futur.

Un petit écriteau rappelait à la fin de la traversée de cet aquarium que ces espèces sont toutes en voie de disparition. Cela a fait écho à ce gros poisson qui disait "on ne survivrait pas dans la mer d'aujourd'hui". Un peu comme la barrière de corail qui a disparue maintenant, c'est officiel...

Voilà, c'était mon expérience dans l'aquarium du Mandalay Bay de Las Vegas.

Pour tout recommencer à 0 et nettoyer la mer, comment on s'y prend ? Vaste question. On leur doit une réponse... Et puis protéger ceux qui le veulent en les plaçant sous notre aile, et rendre la liberté aussi à ceux d'entre eux qui la réclament.







76 vues0 commentaire

Comments


bottom of page