top of page
Rechercher

Système lymphatique, foie, reins, comment s'assurer que l'organisme se nettoie correctement ?

Avez-vous déjà observé au printemps cette inflammation de la gaine lymphatique sous le ventre de votre cheval ? Souvent associée à une inflammation du fourreau!

La lymphe est le liquide transparent dans le corps qui permet d'évacuer les déchets (toxines) présents dans le corps. Son réseau de circulation principal est cette grosse gaine située sous le ventre. Si cette gaine est gonflée, c'est signe que le corps travaille à évacuer des toxines présentes en excès dans l'organisme. Quelques piqûres d'insectes ne sont pas censés donner une telle réaction. Si cette réaction se produit, c'est signe que les quelques piqûres sont "la goutte d'eau qui fait déborder le vase" dans l'organisme de votre cheval. Cela illustre le fait que le foie était déjà en difficulté, avant même ces piqures.


Le système lymphatique du corps est un réseau aqueux constitué d'eau et de sel. Il alimente les cellules, et les débarrassent des déchets contenus dans l'organisme. Le système lymphatique peut être surchargé lorsque le foie ne parvient pas à filtrer la lymphe, ou que les reins ne parviennent pas à évacuer les toxines par les urines.

Quels sont les éléments qui saturent le système lymphatique de votre cheval ?


  • Le sucre

  • Les toxines ingérées ou relâchées par les parasites

  • Les vaccins

  • Les vermifuges chimiques

  • Les conservateurs et autres produits chimiques contenus dans les produits transformés

  • Les vitamines de synthèses (qui sont conçues en laboratoire et ne sont pas des vitamines biologiques telles que le corps est censé les assimiler)

  • Les médicaments

  • Les métaux lourds (contenus dans l'environnement, dans les produits transformés, ou dans les vaccins tel que l'aluminium) Nos chevaux mangent par ailleurs de la nourriture sèche. Ils sont la plupart du temps, de ce fait, déshydratés. Le système lymphatique qui est constitué d'eau et de sel n'est plus alimenté. Le réseau de nettoyage de l'organisme est ainsi mis à mal. Les toxines et autres produits de synthèse non biologiques s'accumulent de ce fait dans les intestins et les organes. Au printemps, en ayant accès à l'herbe, le système lymphatique se charge soudainement d'eau et de minéraux en abondance (le sel qui est contenu dans le sol, dans la terre, fait partie intégrante du cycle de fonctionnement du cheval). Le système lymphatique entame alors un détox drastique de l'ensemble de l'organisme. Si le cheval a été nourri durant tout l'hiver de sucre, les parasites se seront invités pour éliminer ce sucre. Il aura alors reçu d'un humain un vermifuge chimique pour évacuer ces parasites. Le nettoyage lymphatique devra donc prendre en charge les résidus de l'hiver, plus le vermifuge chimique qui a été administré. Si les organes filtres (foie et reins) sont à leur plein potentiel, l'évacuation de ces toxines se fera sans mal. Si le cheval présente par contre une faiblesse sur ces points, il peut déclencher une fourbure (voir notre article au sujet des fourbures et de l'accumulation de toxines dans les pieds). Quoi qu'il en soit, l'apparition au printemps, de cette inflammation de la gaine lymphatique, est un premier signe que le foie et les reins de votre cheval sont en difficulté devant la charge de travail à accomplir. Nos recommandations dans ce type de cas: fournir de l'eau salée, pour aider le corps à renouveler sa lymphe. Travailler en soin énergétique avec Julian afin de fournir l'énergie nécessaire aux organes impliqués dans ce détox. Et mettre en place un protocole alimentaire holistique durant toute la période hivernale, afin que le système lymphatique de votre cheval, au printemps, n'ait pas la tâche si lourde.

Joli avant/après intervention de Julian, ici envoyé par la référente de ce cheval.  


260 vues0 commentaire

Comments


bottom of page