top of page

SPECIAL FEATURE: Supplements and kidney failure

1. Pourquoi recommander la luzerne comme aliment principal ? 

La luzerne n'est pas l'aliment principale de votre cheval. Son aliment principal selon nos recommandations sont le fourrage de qualité (foin de prairie ou fléole des prés) et l'herbe. Si vous n'avez pas accès à ces deux composants essentiels à la santé de votre cheval, consultez Pauline afin d'intégrer un aliment de base composés d'un mélange de divers fourrages de provenance naturelle, sans mélasse ni additif.

Notre approche est appelée au Etats-Unis "l'Alimentation Holistique Equine" (the Equine Holistic Nutrition). Il s'agit d'une pratique de plus en plus répandue en Amérique du Nord et qui a fait son entrée récemment en Europe, (Belgique et Danemark). Aux Etats-Unis, le Dr Vétérinaire Angelina Barbara est l'une des avocates les plus connues de cette approche. En bas de cette page figure une brève présentation des préceptes de l'alimentation équine holistique. Nous sommes à l'heure actuelle les seuls représentants officiels de cette approche en France. 

Pour mieux comprendre les enjeux, nous vous recommandons la lecture de nos articles suivants: 

Le sucre dans l'alimentation de mon cheval = les conséquences (julian-genny.com)

Laissons nos chevaux être des herbivores (julian-genny.com)

2. A quoi sert la luzerne?

La luzerne constitue un complément à votre fourrage qui garantie un apport en protéines, en calcium, en phosphore, en magnésium, en Potassium, en Sodium, en manganèse, en Zinc, en Cuivre, en Fer, en Sélénium, en Cobalt et en Iode. 

La luzerne permet également un apport en vitamines E, C, K, B1, B2, B6, en Acide folique, en Biotine et Choline. 

Enfin, elle garantie un apport en Lysine, Thréonine, Méthionine et Cystine. Votre apport en acides aminés est complet.

La luzerne est l'un des fourrages de référence recommandée par l'IFCE qui milite pour réintégrer la luzerne dans l'alimentation des équidés. Cf notre dossier spécial LUZERNE: www.julian-genny.com/luzerne

Luzerne composition.png

Pour étudier la composition complète de la luzerne: https://feedtables.com/fr/content/luzerne-deshydratee-proteines-19-22-sur-sec

3. N'avez-vous pas peur des carences alimentaires en ne vous basant que sur du fourrage ? 

Si votre cheval ne dispose pas de suffisamment de foin et d'herbe ou que votre foin est pauvre en qualité, la luzerne peut ne pas suffire à combler son apport nutritionnel. Il peut alors être nécessaire de garantir un apport complémentaire en Zinc, manganèse, souffre, vitamine A et vitamine D (si votre cheval est enfermé au box toute la journée et n'est pas exposé au soleil). Votre foin sera évalué par Pauline à défaut d'être testable toutes les semaines pour en évaluer la valeur nutritive. (La valeur nutritive de votre herbe change également chaque semaine).

S'il est estimé que l'apport en foin et en herbe de votre cheval est pauvre, les nutriments ci-dessus mentionnés devront être intégrés à l'alimentation de votre cheval. Pauline vous proposera alors un apport en fruits et légumes secs. 

Ces mesures sont toutefois exceptionnelles et sont appliqués généralement dans le cadre de sauvetages ou après des années de privation d'un fourrage de qualité et d'absence d'herbe dans le quotidien du cheval. 

Fruits secs.png
4. Comment le rapport phospho-calcique peut-il être bon avec autant de luzerne ?

Selon les calculs traditionnels, le rapport phosphocalcique de votre programme alimentaire sera parfait si votre cheval a accès à du foin de qualité et de l'herbe au cours de sa journée, ce qui constitue la base de son alimentation. Pour un apport en foin quotidien moyen de 10 kg (l'apport en foin sera moindre lors des périodes de mise à l'herbe), l'apport en luzerne sera de l'ordre de 2 à 4kg s'il s'agit de foin de luzerne, et de 1, 5 à 3kg s'il s'agit d'une luzerne déshydratée. Les quantités dépendront de votre cheval, de son activité, du type de pâture où il se trouve, de son âge, de son métabolisme, et du type de foin dont vous disposez (qualité, composition). L'intégration d'enrubanné ou non, changera la quantité de luzerne recommandée. Se référer à Pauline pour les dosages. 
 

Nous nous avez tendu dire depuis des années que le rapport phosphocalcique est une fausse préoccupation, et que le véritable enjeux de la santé, est le rapport acido-basique qui n'est actuellement pas considéré en nutrition animale.

Aujourd'hui, je vous invite à découvrir cette étude conduite par le Dr. Robert P. Heaney, qui a publié les résultats de ses travaux de recherche dans "The American Journal of Clinical Nutrition".

Son étude prouve que le phosphore et le calcium n'ont pas d'interaction au niveau métabolique. L'étude s'intitule: "Dietary protein and phosphorus do not affect calcium absorption" et vous la trouverez sur le lien suivant:
 

Dietary protein and phosphorus do not affect calcium absorption - ScienceDirect


Je vous traduis ici la conclusion de son étude:


« Dans ces analyses, qui ont été effectuées dans des conditions d’équilibre métabolique et en utilisant la méthode de référence à double traceur pour mesurer l’absorption du calcium, nous n’avons détecté aucun indice d’une relation entre l’efficacité de l’absorption du calcium et l’apport en protéines ou en phosphore. »

D'autres études scientifiques ont également prouvé que la vitamine D a pour rôle de réguler d'elle-même le rapport phospho-calcique dans l'organisme. La vitamine D est en effet impliquée dans le métabolisme phosphocalcique. L’action principale du cholécalciférol est d’accroître l’absorption intestinale du calcium et du phosphate, et d’équilibrer le bilan phosphocalcique, la formation et la résorption osseuse. La question à se poser n'est donc pas quel est le rapport entre le phosphore et le calcium, mais plutôt: mon cheval a-t-il accès à l'extérieur pour produire suffisamment de vitamine D? Voir l'étude concernée:

Vitamine D et Covid-19 - PMC (nih.gov)

Nous vous recommandons également la lecture de ces différentes études scientifiques si vous craignez toujours que le rapport phosphocalcique génère de l'ostéoporose, impacte les reins, ou le bon fonctionnement cardio-vasculaire. Ces croyances populaires ont été scientifiquement déconstruites: 

Dietary calcium-phosphorus ratio does not influence bone health in older Americans, study finds - UNC Gillings School of Global Public Health

Association between dietary calcium and phosphorus intakes, dietary calcium/phosphorus ratio and bone mass in the Korean population | Nutrition Journal | Full Text (biomedcentral.com)

Cette étude trace à l'aide d'un marqueur l'évolution du calcium et phosphore dans le corps de l'homme. Les ratios sont modifiés à plusieurs reprises afin d'effectuer des comparatifs. Dans les selles, comme le urines, aucune augmentation de la quantité de phosphore ou de calcium n'est observée. Les seules circonstances où le taux diffère dans les urines comme dans les selles sont lorsque l'individu ingère un supplément synthétique de l'une des 2 substances. Cette expérience prouve de ce fait également que les produits de synthèse ne sont que très peu assimilables (voir notre dossier au sujet des CMV synthétiques):

Effect of Phosphorus on the Absorption of Calcium and on the Calcium Balance in Man1 - The Journal of Nutrition

Le titre de cette étude est trompeur, mais conclue bien sur le fait que le rapport entre phosphore, calcium et magnésium, n'a pas d'impact sur le risque d'accident vasculaire. L'étude a été conduite sur une population chinoise dont l'alimentation est connue pour être riche en phosphore comparée aux pays occidentaux: 
 

Dietary calcium, magnesium, and phosphorus intakes and risk of stroke in Chinese adults | Scientific Reports (nature.com)
 

En revanche, il a été prouvé que l'ostéoporose est générée par la présence de sucre dans l'organisme. En effet le sucre est dangereux pour les personnes souffrant d'ostéoporose, car il épuise les os en les privant des nutriments qui les protègent, par son action acidifiante. Voici l'étude scientifique qui le prouve: 

Not Salt But Sugar As Aetiological In Osteoporosis: A Review - PMC (nih.gov)

5. Pourquoi les recommandations alimentaires sont-elles transmises par Pauline? 

Pauline est diplômée en tant que Soigneur Equin et dispose de 15 années d'expérience dans l'élevage de chevaux. 
Elle est la directrice d'un élevage de chevaux de traits et de chevaux de Camargue, d'une jumenterie et d'un centre de réhabilitation équin. Elle est actuellement la seule Conseillère en Alimentation Holistique Equine en France.

Après des années de mise en application de programmes alimentaires traditionnels basés sur des calculs de ration incluant des céréales, Pauline a fait le choix de mettre en place une alimentation naturelle s'appuyant sur la physiologie du cheval, donnant à son cheptel la possibilité de retourner à une alimentation d'herbivore. Pauline est installée dans le sud de la France et connait la problématique liée à l'absence d'herbe au cours de l'année. Son approche vise à proposer aux chevaux un apport en fourrage de diverses natures selon les saisons, leur âge, leurs pathologies éventuelles, leur métabolisme, et leur activité. 

Pauline est également titulaire de son monitorat d'équitation et a enseigné durant plusieurs années. Elle est en mesure d'adapter l'alimentation à l'activité de votre cheval et à la discipline qu'il pratique. 

6. Pourquoi déconseillez-vous les CMV ?

Nous avons observés des désordres de santé chez la plupart des chevaux que nous avons suivis et qui étaient sous CMV. Les CMV sont des molécules de synthèses qui tendent à imiter les vitamines naturelles, mais ne sont pas assimilables par le corps. Pour comprendre l'étude que nous avons menée au sujet des CMV, nous vous invitons à lire notre dossier: www.julian-genny.com/nocmv

Les études scientifiques suivantes tirent les mêmes conclusions que les nôtres à ce sujet: 

Mineral and vitamin intoxication in horses - PubMed (nih.gov)

7. Pourquoi déconseillez-vous les graines de lins ?

Nous avons observé des débuts d'ulcères, des crampes abdominales, ou des soucis de reins chez les chevaux consommant des graines de lin. Nous avons donc entamé des recherches afin de comprendre ce lien de cause à effet.

Nous avons alors découvert que l'autorité européenne pour la sécurité des aliments a fait le même constat et a révisé la teneur maximale autorisée pour les graines de lins, ayant constaté la formation d'acide cyanhydrique lors de la digestion de ces dernières, soit la formation de cyanure dans le corps.

Notre positionnement est le suivant: ne cherchons pas à nous questionner sur la quantité de cyanure que le corps du cheval peut supporter. Mieux vaut exclure les graines de lin de son alimentation. 

Acide cyanhydrique : révision des teneurs maximales et nouvelles matrices réglementées - Eurofins France

A NOTER: Une fois bouillie, les graines de lin ne sont plus nocives. ATTENTION: la plupart des huiles de lin sont extrudées à froid. L'huile de lin comporte donc les mêmes risques que les graines de lin. 

8. Pourquoi recommander de la luzerne à des chevaux fourbus alors que la luzerne serait chargée en sucre? 

La luzerne n'est pas chargée en sucre, au contraire. Elle est riche en protéine et contribue à faire baisser le taux de sucre dans le sang. Ici 2 études scientifiques encourageant l'usage de la luzerne pour lutter contre le diabète:

10. Pancreatic and extra-pancreatic effects of the traditional anti-diabetic plant, Medicago sativa (lucerne). Gray AM, Flatt PR. Br J Nutr. 1997 Aug;78(2):325-34.


11. Traditional plant treatments for diabetes. Studies in normal and streptozotocin diabetic mice. Swanston-Flatt SK, Day C, et al. Diabetologia. 1990 Aug;33(8):462-4. 

Rappel intéressant ici de l'IFCE au sujet de la luzerne: 
 

ifce.png

Pour les chevaux souffrant de SME, ce qui est à éviter, ce sont les céréales, la mélasse cachée dans beaucoup de granulés, et le ray grass qui se retrouve dans beaucoup de foins notamment au printemps. 

9. Pourquoi mettre des chevaux fourbus à l'herbe, alors que l'herbe serait à l'origine de la fourbure? 

La fourbure peut être générée par plusieurs facteurs:

ORIGINE 1. Le plus courant: l'accumulation de toxines

Dans ce cas la fourbure n'est pas générée par le sucre mais par une prolifération de toxines dans le sang, entraînant un trouble circulatoire dans les membres et une nécrose tissulaire liée au défaut d'irrigation de l'extrémité des membres. Le sucre, dans ce cas, n'est pas l'origine du problème.

La remise à l'herbe entraîne un detox au niveau du foie, des intestins et des reins. Ce detox est indispensable pour que votre cheval retrouve une pleine santé, la fourbure indiquant que ses fonctions vitales internes présentaient un déséquilibre important. La fourbure est dans ce cas la conséquence d'une privation d'herbe qui a mis les organes du cheval en difficulté. Dans ce type de cas la mise à l'herbe peut certes êtes accompagnée d'une fourbure, mais cette fourbure est le signe que le cheval présentait un déséquilibre lymphatique majeur au préalable qui risquait d'entraîner d'autres troubles de santés aux conséquences plus lourdes (exemple: emphysème, baisse de l'immunité, insuffisance rénale ou hépatique). La mise à l'herbe et l'apparition de ce detox est donc temporaire et salvateur. Dans ce type de cas Pauline vous guide pour que la remise à l'herbe soit progressive, tout en accompagnant le processus de detox par un changement d'alimentation, et la mise en place de séances de magnétisme avec Julian. 


ORIGINE 2. Une accumulation d'hormones dans le sang

Ce cas de figure se produit dans le cadre d'une gestation, ou dans le cadre d'un excès de cortisole dans le sang (cushing). L'herbe ne joue aucun rôle dans les fourbures de ce type. Elle contribue au contraire à réguler le foie et les reins qui sont particulièrement sollicités dans ces situations. 

ORIGINE 3. Un déséquilibre immunitaire


Le sang peut en effet être épaissi par une prolifération bactérienne et parasitaire dans le sang. C'est souvent le cas chez les chevaux atteints de piroplasmose, borréliose etc. L'herbe est de nouveau un atout pour le système immunitaire dans ces cas de figure. 

ORIGINE 4. Un apport calorique excessif et un excès de sucre

Notre analyse de l'alimentation des chevaux ayant se profil met en évidence que l'herbe est rarement l'origine de l'excès de sucre ingéré, sauf si les chevaux ne sont pas sur des pâtures d'herbe mais de raygrass. Pour cette raison, Pauline conduit systématiquement une vérification de ce votre pré avant de vous conseiller la remise à l'herbe. 

Dans ces situation une étude alimentaire est effectuée par Pauline afin de réguler l'apport énergétique proposé à votre cheval et l'exercice auquel il est soumis. Il vous sera demandé de fournir les étiquettes de tous les aliments donnés à votre cheval ainsi que des photos de son foin afin de déterminer les plantes qui le constituent (on y retrouve souvent du raygrass).  Ces cas de fourbure liée à l'apport calorique sont extrêmement rares et sont généralement associés à l'un des facteurs cités ci-dessus. La mise à l'herbe est régulée selon le profil, et l'évolution de la fourbure, au cas par cas, avec toujours pour objectif final de permettre au cheval de retrouver son autonomie alimentaire dans son environnement naturel. 


 

ORIGINE 5. Une pollution environnementale

S'il s'agit de l'eau, Pauline vous accompagnera afin qu'elle soit testée. Des filtres peuvent êtres posées sur l'arrivée d'eau pour remédier au problème. S'il s'agit d'une pollution des bacs liée à la présence de rongeurs dans le secteur (très fréquent pour les ratons laveurs par exemple), il peut être difficile d'y remédier, sauf en installant des abreuvoirs automatiques. Si la fourbure est liée aux pesticides répandus dans le champ voisin, ou présents dans vos sols et nappes phréatiques, un déménagement sera indispensable pour remédier à la situation. Cette proposition vous sera faite par Ifigeneia selon les observations de votre cheval. 

10. Quel est l'intérêt de l'enrubanné ?

L'alimentation exclusivement sèche ralentit le transit intestinal du cheval, et augmente le risque d'asthme puis d'emphysème. Le foin enrubanné est un apport de fourrage humide qui permet de rééquilibrer la consistance des aliments ingérés par votre cheval et de prévenir ces pathologies. Il est également exempt de poussière et de micro-toxines. 

L'enrubanné est un fourrage appétent qui présente de très bonnes qualités nutritionnelles et peut être mis en libre service en remplacement du foin. Sa valeur nutritive, du fait de sa fermentation, est deux fois plus importante que le foin. Il est particulièrement recommandé à l'approche de l'hiver.

Un cheval de 500 kg peut consommer 20 à 21 kg d’enrubanné par jour.

 

Pauline pourra vous recommander d'en proposer, sous certaines quantités, selon le profil de votre cheval.

 

Voir l'article de l'IFCE: Optimiser sa ration avec de l'enrubanné (ifce.fr)
 

11. Pourquoi ne faites-vous pas de calcul de ration ?

Lorsque vous donnez à un cheval un aliment qui n'a pas été conçu pour lui, tel que le céréale, il est nécessaire d'effectuer des calculs précis permettant de limiter l'impact négatif que cet aliment peut avoir sur la santé du cheval. Les efforts visant à ajouter des composés chimiques de synthèse (CMV) pour équilibrer un aliment impropre à la consommation des équidés illustre la complexité d'une approche de la nutrition qui est totalement éloignée de la nature du cheval. 


Une alimentation holistique en revanche s'appuie sur du fourrage qui peut-être consommé à volonté par vos chevaux. Les calculs de quantités effectués par Pauline s'appuient ainsi sur les observations faites des modes de consommation du cheval lorsqu'il dispose des différents fourrages en accès libre. Nous encourageons également les référents de chevaux à comprendre quelles plantes sont présentes dans leur foin et quelle valeur nutritive ont chacune de ces plantes. 

Dans certains cas, l'apport doit être fait sous forme de granulés déshydratés. Dans ce type de cas, un dosage précis vous sera transmis par Pauline. 

 

bottom of page